Programme d’Appui Jeunesse-Emploi

Programme cofinancé par l’Algérie et l’Union européenne

Invité au brunch d’information organisé par l’Union européenne avec le projet EU Neighbourg South (projet de l’UE pour le voisinage du sud), sur le thème « La jeunesse comme ressource : éducation, formation et emploi », le PAJE communique sur l’avancement du projet.

Inaugurée par SE. M. John O’rourke, ambassadeur de l’Union européenne en Algérie et SE. M. Ali Mokrani, directeur de la coopération avec l'Union européenne au ministère des affaires étrangères, cette rencontre visait à visibiliser les programmes de coopération œuvrant sur la thématique centrale et à renforcer leur mise en réseau.

Pour le PAJE, entièrement dédié à la problématique de l’emploi des jeunes, le directeur national M. Abderrezak Boucherir, directeur national du Programme d’Appui Jeunesse-emplois (PAJE) invité au brunch, a développé les activités du programme au profit des associations actives dans les domaines de la formation et de l’employabilité, notamment à travers la contribution au développement associatif (CODEVA), soulignant que dans ce cadre, une enveloppe de 4 000 000 € avait été mise au profit d’associations en vue du renforcement de leurs capacités institutionnelles, organisationnelles et opérationnelles. Un dispositif qui s’exerce à travers deux types de subventions : directement au profit de l’association, ou ‘‘en cascade’’ à travers le financement d’une organisation relais qui subventionne à son tour des petites associations pour la réalisation de projets dans les wilayas pilotes du programme : Annaba, Béchar, Khenchela et Oran.

‘‘Les associations peuvent et doivent jouer un rôle dans le développement du marché de l’emploi‘‘, c’est là l’intime conviction de M. Abderezzak Boucherir, il a également souligné lors de son intervention que le mouvement associatif occupe une place de plus en plus importante en tant qu’acteur partenaire des pouvoirs publics dans le développement social de l’Algérie.

Pour assurer une participation et une implication de qualité des associations dans les politiques publiques, il y a nécessité de les accompagner dans leurs efforts d’ancrage durable dans le territoire, en les aidant à construire des complémentarités entre leurs projets et les dynamiques sociales et économiques, les accompagner pour mieux valoriser et mieux conduire leurs activités et encourager l’émergence d’un entreprenariat social.

Toutes ces initiatives convergent vers le même objectif : établir les associations dans un rôle de pourvoyeurs d’emplois et de créateurs d’activités.

Bénéficiaire du programme, l’association Santé Sidi El Houari ‘‘SDH’’ d’Oran, par la voix de son président M. Kamel Bereksi, est ainsi, à titre d’exemple, venu livrer les premiers résultats du projet d’école-chantier pour la formation professionnelle et l’employabilité des jeunes. Depuis son démarrage en janvier 2016, ce projet qui est mis en œuvre à travers une subvention directe CODEVA a engagé dans la wilaya d’Oran plusieurs stages et sessions de formation aux métiers traditionnels du bâti.

Un autre projet d’accueil, d’appui et d’accompagnement des jeunes à la création de micro entreprises mené par l’ANEJ (Association Nationale des Echanges entre Jeunes) est également en cours de réalisation et 3 subventions en cascades pilotées par l’Organisation Internationale du Travail (OIT), le Groupement de Recherche et de Développement Rural Migration-Citoyenneté-Développement (GRDR) et la Fédération Handicap International ont, à travers des appels à projets, accordé plusieurs financements à de petites associations dans les 4 wilayas pilotes.

La journée a été clôturée par une rencontre avec les médias et par une exposition des différents programmes de coopération en présence.

Partenaires

  • partenaire
  • partenaire
  • partenaire
  • partenaire
  • anem